SAP BusinessObjects vs. Tableau

Read this article in English uk-flag

SAP BusinessObjects vs. Tableau

sap-businessobjects-tableau

Où tout cela a-t-il commencé ? 

SAP BusinessObjects contre Tableau. Tradition vs. Modernité. Reporting BI vs. Data Vizualisation. Deux solutions bien connues dans le monde de l’analytique, toutes deux figurant dans le top 3 des solutions de BI les plus déployées, mais aussi deux solutions qui ont leurs particularités et leurs publics favoris. SAP BusinessObjects a été l’une des entreprises pionnières de la BI lorsqu’elle a été lancée dans les années 1990. Elle s’est attaquée à l’un des grands problèmes qui consistait à trouver des données, à les rendre compréhensibles et utiles pour des personnes non-initiées à l’informatique. Elle a fourni une solution de reporting BI que tout le monde pouvait utiliser. Tableau, en revanche, a été fondé 13 ans plus tard et a franchi les obstacles grâce à son logiciel de visualisation des données pour aider les professionnels à prendre les meilleures décisions métier grâce à son approche moderne et agile de la BI. Vous vous posez sûrement les questions suivantes : laquelle de ces solutions est la meilleure ? Faut-il abandonner l’une pour l’autre ? Ou combiner les deux ? Nous allons tenter de vous donner les éléments de réponse dans ce billet de blog.

Ding-Ding-Ding: Que le combat commence !

Il n’existe pas de solution de BI parfaite (dites-nous si vous en connaissez une !), chaque solution, comme SAP BusinessObjects ou Tableau, gagnera sur certains aspects et perdra sur d’autres. Ce qu’il est important de comprendre, c’est jusqu’où vous pouvez aller avec chaque solution et quelle solution finira par mieux correspondre à vos besoins. Commençons la bataille par le premier round !

round-1-sap-businessobjects-tableau

Serveur

SAP BusinessObjects dispose du serveur le plus puissant, et de loin, il est hautement disponible et vous pouvez le rendre aussi complexe que vous le souhaitez. Tableau, par contre, vient juste de commencer et a donc ses limites en terme d’architecture et n’est pas aussi mature que son rival. Par exemple, si vous redémarrez votre serveur Tableau, vous devrez attendre 10mn avant de pouvoir faire quoi que ce soit, soit 4-5 fois plus long que BOBJ. Tableau n’a également introduit que récemment le clustering alors que celui-ci est disponible dans BOBJ depuis beaucoup plus longtemps. Je dirais que c’est le premier coup pour SAP BusinessObjects !

Modèle de sécurité

Tableau vous permet de définir neuf niveaux de permissions de sécurité, c’est peut-être suffisant. Mais l’expérience nous a montré que les grandes organisations ont besoin de plus de granularité, ce que permet SAP BusinessObjects avec jusqu’à 100 niveaux de permissions différents.

security-permission-sap-businessobjects

Gestion des permissions de SAP BusinessObjects (Matrice de sécurité 360Suite)

security-permissions-tableau

Gestion des permissions dans Tableau

Reporting

L’essentiel est de comprendre comment vous voulez que vos utilisateurs utilisent / consomment les données. Comme nous le savons tous, SAP BusinessObjects est le leader incontesté en matière de reporting opérationnel, c’est la solution qui a rendu le reporting BI accessible pour tous. La puissance de BOBJ est qu’il peut faire des rapports très avancés, qui, en soi, sont aussi utiles que des visualisations ou des tableaux de bord. Tableau, cependant, ne vous permet pas de faire de tels rapports avancés ; vous pouvez créer quelques tableaux de base mais ils ne peuvent pas être personnalisés. Tableau vous permet d’interagir avec vos données de manière différente et plus moderne en utilisant des tableaux de bord – ce n’est pas le bon outil pour faire des rapports. La question qu’il faut se poser est la suivante : vos utilisateurs sont-ils suffisamment satisfaits avec des rapports classiques ou souhaitent-ils interagir avec leurs données ?

Connectivité

La connectivité des données au sein d’une solution BI est ce qui vous permet de vous connecter à plusieurs fournisseurs de données différents. BOBJ est bon dans ce domaine, mais Tableau en prend en charge beaucoup plus, ce qui donne aux utilisateurs beaucoup plus de flexibilité pour se connecter à une grande variété de sources  de données. Par exemple, Snowflake n’était disponible pour SAP BusinessObjects que depuis 2020, alors que dans Tableau, il est disponible depuis beaucoup plus longtemps. D’autres bases de données ne sont disponibles que dans Tableau, notamment Google Analytics, Qubole, Anaplan et la liste est encore longue. Tableau est certainement gagnant sur ce point.

Planifications et Publications

Si nous faisions une comparaison directe de la planification et de la publication des rapports entre Tableau et SAP BusinessObjects, nous conclurions probablement que Tableau est plutôt mauvais dans ce domaine. Cependant, ces deux solutions n’ont pas la même approche. Tableau est un type de solution d’analyse interactive où les utilisateurs viennent consommer les données. BOBJ, en revanche, est une solution de reporting où les rapports d’entreprise sont établis, tenus à jour et envoyés aux utilisateurs finaux, mais nous constatons que Tableau commence à rattraper son retard dans ce domaine. Depuis la version 2019.3 de Tableau Server, les utilisateurs peuvent désormais publier des rapports à partir de leurs souscriptions PDF. Ceci étant dit, il reste incroyablement limité en termes de fonctionnalités, de formats d’exportation et de bursting, et n’est pas du tout au même niveau que SAP BusinessObjects. Nous devons juste garder à l’esprit qu’il s’agit de deux types de solutions de BI différents.

Le premier tour est terminé et il semble que SAP BusinessObjects ait pris la tête, mais le combat n’est pas terminé, round 2 !

round-2-sap-businessobjects-tableau

Dashboarding

Au même titre que SAP BusinessObjects est meilleur sur le reporting traditionnel, Tableau l’emporte sur le dashboarding : un excellent début de deuxième manche pour cette solution ! En regardant les deux tableaux de bord ci-dessous, celui de Tableau est beaucoup plus avancé. Il est fluide, vous pouvez glisser et déposer les tuiles avec des indicateurs de performance clés, vous pouvez formater le tableau de bord comme vous le souhaitez, le menu déroulant sur le côté gauche peut être déplacé, vous obtenez une carte du monde avancée, même en vue de la rue. En somme, les tableaux de bord Tableau permettent beaucoup plus d’interaction et d’exploration des données et proposent beaucoup plus de diagrammes différents.

WebI de son côté, est en revanche limité et l’exemple ci-dessous est le meilleur que vous puissiez obtenir. La meilleure carte est une carte hors ligne dans le moteur WebI qui n’affiche que les villes de plus de 100 000 habitants. Pour positionner les blocs tels qu’ils sont affichés, vous devez passer par cinq sous-options — il faudrait environ une heure pour produire ce tableau de bord et cela en suivant un script avec les données déjà préparées.

Tableau de bord dans SAP BusinessObjects

sap-businessobjects-dashboard

Tableau de bord dans Tableau

tableau-dashboard

Interaction et Exploration

Pour l’interaction et l’exploration des données, Tableau gagne encore. Il vous permet de plonger réellement dans vos données. Avec votre tableau de bord, vous pouvez mettre en évidence des zones, les cartes s’actualisent d’elles-mêmes et vous pouvez zoomer sur les cartes comme vous le faites sur Google Maps. Il vous permet de trouver facilement des modèles à l’aide d’images au lieu d’essayer de les trouver dans un rapport de 100 lignes. Les visualisations que vous pouvez créer sont l’essence même de la BI moderne. Prenez cet exemple de diagramme de dispersion (scatter plot) :

Scatter Plot dans Webi

webI-scatter-plot

Scatter Plot dans Tableau

tableau-scatter-plot

Le Scatter Plot de Tableau propose des analyses prédictives et vous permet de trouver des tendances et vous fait interagir avec les données, par exemple, pourquoi ce point vert se trouve-t-il en dehors du schéma linéaire de points ? Ce type de tableau se construit en quelques secondes ; vous connectez vos données, vous faites un glisser-déposer, et voilà ! Il vous permet de trouver les problèmes rapidement et facilement. Ce n’est pas le cas dans le WebI : le diagramme de dispersion est plutôt un diagramme à bulles, vous ne pouvez pas trouver les anomalies, ce qui rend l’analyse des tendances plus difficile. C’est une façon différente de présenter les données et c’est le type de diagramme que vous trouverez dans un rapport.

Cartographies

Il n’est pas surprenant de savoir qui gagne : Tableau ! Tableau vous permet de construire des cartes très avancées avec différents KPI, mesures et peut aller jusqu’à des détails extrêmement bas, comme le niveau de la rue. Par exemple, la troisième carte sur le côté droit est une carte d’un ouragan, utilisant les coordonnées GPS pour afficher quand il a commencé et quand il est devenu plus dangereux comme on le voit dans les parties en rouge. Cependant, avec WebI, c’est ce que vous aurez de mieux : une carte sans intérêt avec des camemberts (et nous connaissons tous mon opinion sur les camemberts 😉 ).

Cartes WebI

webI-maps

Cartes Tableau

tableau-maps

BI Mobile 

SAP BusinessObjects et Tableau ont tous deux un support mobile, mais BOBJ est un peu en retard sur ce point (un autre coup dur pour SAP BusinessObjects). Parfois, cela fonctionne pour vos données et parfois non. Tableau a cependant un support mobile très fort – il est 100% identique sur mobile que sur Desktop. Tableau mobile n’est qu’une extension de votre navigateur, ce qui le rend beaucoup plus avancé!

Le deuxième round est terminé ! Tableau est revenu en force et a assuré la victoire. C’est 1-1 maintenant, qui va gagner le tour décisif ?

round-3-sap-businessobjects-tableau

Formation

La formation est importante pour toute solution de BI que vous utilisez. Pour SAP BusinessObjects, je dirais que pour WebI, il est assez facile d’apprendre comment cela fonctionne, mais la difficulté augmente lorsqu’il s’agit des Univers. Bien que la BI4.3 introduise une nouvelle interface utilisateur, moderne, elle est pour l’instant perçue comme un point bloquant car il faut se la réapproprier. Lorsque l’on commence avec Tableau, on retrouve une courbe d’apprentissage classique pour les visualisations, en revanche ça demande plus de compétences pour Tableau Prep Builder. 

Modèle de licence et prix

Les modèles de licence entre BOBJ et Tableau sont très différents. Tableau, par exemple, est sur un modèle d’abonnement et est assez bon marché en comparaison. Il existe différents modèles selon le type d’utilisateurs que vous avez, par exemple Viewer (ceux qui ne font que consommer les données), Explorer (ceux qui créent des tableaux de bord en plus des sources de données) ou Creator (ceux qui créent les sources de données pour d’autres). Pour ce qui concerne BOBJ, en revanche, la solution est on-premise et nécessite une licence perpétuelle, ce qui la rend moins flexible pour les utilisateurs potentiels. Il y a également des coûts de maintenance associés à la licence, contrairement à Tableau où tout est inclus.

La dure réalité c’est que les gens peuvent passer à Tableau pour moins cher que ce que vous payez chaque année à SAP en maintenance. C’est l’une des raisons pour lesquelles Tableau est si populaire et malheureusement, les gens décident de quitter SAP BusinessObjects. 

Round 3 : Et le gagnant est…

Alors, quel est le verdict ? La bataille a connu des hauts et des bas pour les deux solutions, mais qui remporte la ceinture ? SAP BusinessObjects ou Tableau ? Je ne nie pas que j’aime Tableau et je pense que c’est une solution fantastique, mais je comprends aussi pourquoi SAP BusinessObjects est encore largement utilisé aujourd’hui. C’est une excellente solution de reporting BI et elle convient à ceux qui aiment faire du reporting classique. Cependant, les temps changent et les utilisateurs professionnels recherchent des moyens plus intelligents de travailler avec leurs données. Nous pensons que ces deux solutions incontournables de BI peuvent cohabiter : le reporting opérationnel et la planification avec SAP BusinessObjects ; tableaux de bord et des explorations de données avec Tableau. Si cela nous permet de prendre de meilleures décisions business, alors il vaut peut-être la peine d’envisager de passer à un modèle hybride qui combine le meilleur des deux mondes.

sap-businessobjects-contre-tableau

Articles associés

Leave a comment

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

ACCESS THE FULL GUIDE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!

LIRE L'ARTICLE COMPLET MAINTENANT!

Vous souhaitez recevoir un contenu exclusif à propos de Business Objects, incluant conseils, astuces, meilleures pratiques et nouvelles versions ? En savoir plus

Oui je suis partant!

READ THE FULL ARTICLE NOW!

Want to receive exclusive content related to Business Objects, including tips, tricks, trends, new releases, and best practices? Read more

Yes I'm In!